Informations
 

En 2030, après deux décennies de chaos, le monde semble retrouver un peu de sérénité. D'abord submergé et quasiment éradiquée par Gaïa et ses néphilims, l'Humanité du affronter les hordes démoniaques libérées par Tyraël, ancien archange devenu Prince de l'Enfer.

Dieu ayant abandonné la Terre et n'ayant laissé que son Archange de la mort, Samaël pour veiller sur l’humanité, le combat entre toutes ces puissances faillit mettre un terme définitif à toute vie sur Terre. Jusqu'à ce que Samaël réussisse à refermer la porte de l'Enfer située au Pôle Nord, pour qu'à tout jamais les démons ne puissent plus prétendre au royaume des Hommes.

Avec la guerre de Gaïa et l’ouverture de l’Enfer, il est devenu impossible aux immortels de rester cachés. Bien obligés de se montrer au grand jour, ils ont revendiqué une place de choix dans les instances internationales puisque les humains leur doivent leur survie.

Terriblement affaiblis par le génocide des néphilims puis par l’invasion des troupes infernales, les humains n’ont eu d’autre choix que d’accéder à leurs revendications. Vampires et déchus se sont retrouvés en position de force au sein de l’ONU, du FMI, de l’OMC et autres. Ils ont pris la décision d’aider l’Humanité à se reconstruire mais à la condition de partager le pouvoir... et la planète.

Cette condition n’était pas négociable de toute façon.

En se découvrant de nouveaux prédateurs, les humains comprirent qu’ils venaient de perdre une partie de leur liberté et qu’il vaudrait mieux se recentrer sur leur survie et augmenter leur nombre. Car le seul atout des humains face aux vampires, incubes ou déchus était leur fertilité et leur nombre. Même sauvagement décimée, l’Humanité restait ultra dominante et donc puissante.